Le maillage interne améliore l'expérience utilisateur mais aussi votre référencement naturel.

Après avoir audité votre site internet d’un point de vue technique, mais aussi rédactionnel avec un choix de mots-clés pertients, il est temps de passer au troisième pilier de tout bon audit SEO qui se respecte : les liens.
Au même titre que la technique et le contenu, les liens sont des critères de pertinence très importants dans l’algorithme de Google.

Il existe trois catégories de liens : les liens internes (appelés aussi maillage interne), les liens sortants (nommés également liens externes) et enfin les liens entrants (appelés encore backlinks).

Nous allons nous intéresser, tout d’abord, aux liens internes qui font partis des critères de référencement On-site.

Qu'est-ce qu'un lien interne ?

Liens

Un lien interne est un lien hypertexte qui permet à l’internaute, en cliquant dessus, de passer d’une page de votre site à une autre page de votre site internet.
L’ensemble de ces liens constituant le maillage interne.

Les liens internes sont de deux types :

  • Structurel : ils se trouvent dans votre en-tête (header), dans votre pied de page (footer) et dans votre menu de navigation.
  • Contextuel : ils se trouvent dans le contenu éditorial de votre page.

Comment se présente un lien interne ?

Lien HTML

Au niveau Front Office

Au niveau Front Office, un lien interne est facilement repérable par l’internaute, car son texte (appelé également ancre de lien) est mis en exergue soit par un soulignement, soit par une couleur différente, généralement bleue.

Au niveau Back Office

Au niveau Back Office, l’ancre du lien interne est un mot-clé ou une expression-clé placé à l’intérieur d’une balise d’ancrage et qui se présente en langage HTML comme suit :

Exemple de lien en langage HTML
  • <a indique le début de la balise d’ancrage du lien.
  • href, abréviation de hypertexte référence, est l’attribut de la balise d’ancrage servant à indiquer la destination du lien.
  • URL étant l’adresse web de votre site.
  • Page de votre site est la page ou amène le lien.
  • Ancre de lien est le texte du lien cliquable visible par l’internaute.
  • </a> indique la fin de la balise d’ancrage du lien.

Par exemple, si pour mon site internet, je voudrais qu’il y ait le texte « Link » qui m’amène, via ce lien interne, à la page « liens sortants » de mon site, j’écrirais en langage HTML :

Exemple de lien interne en code HTML

Heureusement, de plus en plus de CMS, tels PrestashopShopify, Oxatis ou WordPress pour les plus connus, permettent de faire très aisément des liens internes sans passer par des lignes de code.
Cela se passe, par exemple sous WordPress, dans l’éditeur de texte.
À l’intérieur, se trouve un bouton en forme d’ancre, vous cliquez dessus et une petite fenêtre s’affichera et vous n’aurez qu’a remplir l’URL de la page de destination.
Faire plus simple, cela n’existe pas.

Éditeur de texte WordPress
Insertion lien WordPress
Editeur de texte sous WordPress

Sur votre site internet, un lien interne permet à l’internaute de naviguer de page en page.

Pourquoi améliorer le maillage interne ?

Maillage interne

Souvent négligé, à tort, au profit de son grand frère, le lien entrant (ou Backlink), le maillage interne est important pour l’internaute, pour Google, mais aussi pour vous, propriétaire du site internet.

Pour l'internaute

Le maillage interne améliore l’expérience utilisateur en :

  • Lui facilitant sa navigation à l’intérieur de votre site internet.
  • Lui apportant de la valeur ajoutée.
  • L’aidant à trouver des informations complémentaires.

Par exemple, vous avez un site internet de vente de téléphonie mobile : l’internaute désirant le dernier iPhone 11 se dirigera logiquement sur la page de ce produit, et sur cette dernière, vous aurez placé judicieusement un lien sur les coques de protection pour iPhone 11, il y aura de grandes chances que l’internaute cliquera dessus pour aller voir ce que vous proposez.

Et pareillement, sur cette dite page, vous aurez glissé un lien sur les films écrans pour iPhone 11, l’internaute cliquera aussi sûrement sur ce lien pour voir ce que vous proposez comme films, et ainsi de suite.
C’est cela le maillage interne.

Maillage interne
Maillage interne

Pour Google

Le maillage interne permet au moteur de recherche et à son célèbre robot GoogleBot :

  • D’avoir une idée de la structure de votre site.
  • De comprendre le contenu de vos pages.
  • De déterminer la relation entre vos différentes pages. 
  • D’analyser la sémantique de votre contenu.
  • De comprendre votre univers thématique.
  • D’explorer et d’indexer toutes les pages, même les moins importantes, car elles sont reliées les unes aux autres.
  • De prendre en compte le transfert de jus d’autorité (PageRank) à la page de destination, même la plus profonde.
  • D’analyser le temps que l’internaute passe sur une page.
  • De comptabiliser le nombre de pages vues.
  • De chiffrer le taux de rebond.

Pour le propriétaire du site internet

Le gros avantage pour vous, propriétaire du site internet, du maillage interne par rapport aux backlinks, c’est que vous avez la mainmise totale sur les liens internes : vous décidez quels liens mettre, avec quelles ancres, ou les placer et déterminer les pages de destination.

En plaçant des liens internes pertinents, vous allez :

  • Renforcer l’engagement de l’internaute.
  • Augmenter le nombre de pages vues.
  • Réduire votre taux de rebond.
  • Augmenter le temps que l’internaute passe sur votre site.
  • Guider l’internaute vers des pages complémentaires, souvent profondes et donc peu visitées (généralement à plus de 3 clics de votre page d’accueil).
  • Décider à quelle page de destination vous voulez donner un peu de popularité (jus de liens). 
  • L’inciter à faire des achats supplémentaires (pour les sites e-commerce) ou à prendre contact avec vous (pour les sites vitrine).

Par exemple, si je reprends l’exemple précédent, si vous ne mettez pas un lien interne sur la page de l’iPhone 11 vers les accessoires de ce produit, l’internaute n’achètera, dans la plupart des cas, que l’iPhone. 

À l’inverse, si vous mettez un lien vers les accessoires (par exemple : découvrez aussi nos coques de protections pour l’iPhone 11), alors à coup sûr, l’internaute prendra l’iPhone, mais aussi la coque de protection qui va avec. 

Tunnel de conversion sans maillage interne
Sans lien contextuel
Tunnel de conversion avec maillage interne
Avec un lien contextuel

Le maillage interne améliore l’expérience utilisateur et aide Google à indexer les pages de votre site internet.

Comment améliorer le maillage interne ?

Optimisation lien

Maintenant que nous avons vu ce qu’est un maillage interne et compris son importance pour le référencement naturel, il est temps de voir comment faire pour l’améliorer.
En effet, faire un lien pour faire un lien n’a aucun intérêt et est même contre-productif.

Google, pour analyser le maillage interne de votre site internet, va prendre en compte plusieurs facteurs dont les principaux sont le nombre, l’emplacement et l’ancre des liens, le tout idéalement dans une structure en silos.

Nombre de liens internes maximum par page

Pour bien comprendre ce qui suit, il faut au préalable appréhender la notion de PageRank.

Le PageRank est un algorithme de Google pour calculer la popularité d’une page web.
Cette dernière est notée de 0 à 10. Et plus cette dernière est élevée, meilleure c’est.
Généralement, la note de PageRank la plus élevée est attribuée à la page d’accueil d’un site internet, car c’est elle qui reçoit le plus de liens entrants (backlinks).
De nos jours, le PageRank est encore un des critères les importants aux yeux de Google pour votre référencement.

Avant 2011, Google avait fixé à 100 le nombre maximal de liens que pouvait faire une page de votre site web.
Depuis, Google a supprimé cette barrière.

Mais cela n’est pas une raison pour en mettre 1000 par exemple, cela serait déjà contre-productif pour l’internaute mais aussi pour votre référencement sur le moteur de recherche.
En effet, dans le petit monde du référencement, quand on parle de liens, on parle aussi souvent du « jus de liens », appelé aussi « link juice ».
Le link juice définit la transmission de popularité d’une page à une autre page via des liens.
Plus vous mettez de liens sur une de vos pages, plus le poids de chaque lien sera dilué.

Jus de lien

Pour une meilleure compréhension, je vais prendre mon site internet comme exemple :

Imaginons que ma page d’accueil a un total de 100 % en termes de popularité, si je mets un lien de ma page d’accueil vers ma page « Audit de contenu », cette dernière va recevoir 100 % de la popularité de ma page d’accueil.
Maintenant imaginons que je rajoute un autre lien vers « Référencement local », cela veut dire que ma page d’accueil diffuse 2 liens donc chaque page ne recevra plus que 50 % de popularité.
Enfin, imaginons que je rajoute un troisième lien vers ma page « Audit technique », cela veut dire que ma page d’accueil diffuse 3 liens et donc chaque page ne recevra plus que de 33 % de popularité. Et ainsi de suite.

Link juice
Link juice 50%
Link juice 33%

Mais cela est de la théorie simpliste, car le jus de liens ne concerne pas uniquement les liens contextuels, mais aussi les liens structurels (header et footer).
Et souvent, et malheureusement pourrais-je dire, sur les sites internet, on trouve de plus en plus de méga-menus et de Fat-footer qui, certes donnent un look actuel, mais sont de véritables dilueurs de jus.
De surcroît, les liens dans le Fat-footer n’ont que peu de poids référencement parlant.

Personnellement, dans le footer, je vous conseille de ne mettre que le strict minimum comme liens internes et qui ont peu d’intérêt pour vous (conditions de vente, mentions légales, politique de confidentialité, plan du site).

Pareillement, pour le méga-menu, je vous conseille, si vous voulez en avoir absolument un, de le faire le plus simple possible : par exemple, n’afficher que les catégories principales et les produits les plus vendus.

Mega menu
Méga menu
Fat footer
Fat footer

Vous l’aurez donc compris, qu’il n’y a aucun intérêt pour vous de diluer l’autorité d’une page en faisant par exemple un lien vers une page peu importante pour vous (par exemple, faire un lien vers votre page de politique de confidentialité).
Mieux vaut faire des liens internes vers des pages ayant le même univers thématique et qui apportent des informations supplémentaires pour répondre à la requête de l’internaute.
Cela ne fera que renforcer la pertinence de la page aux yeux de Google et donc la fera progresser dans son algorithme.

Un lien interne doit apporter des informations complémentaires à l’internaute.

Nombre de liens internes minimum par page

Autant le nombre maximal de liens internes est somme toute assez logique, l’inverse l’est tout autant.

En effet, chaque page devrait avoir au minimum deux liens internes contextuels, mais cela dépend :

  • Du nombre de mots présent dans votre contenu textuel de votre page.
  • De la valeur ajoutée qu’apporte ce lien à l’internaute.

Personnellement, je vous conseille de mettre un lien interne contextuel tous les 300 mots environ.
Par exemple, un contenu textuel comprenant 1000 mots devra dans l’idéal avoir trois, voire quatre liens internes.
À l’inverse, si le lien contextuel n’est d’aucune utilité pour l’internaute, je vous conseille tout simplement de ne pas en mettre.

Un lien interne tous les 300 mots dans le contenu textuel est conseillé. 

Emplacement idéal des liens internes sur une page

Dans un site internet, les liens internes peuvent se trouvent dans deux zones :

  • Au niveau de la structure même du site (header, menu, footer, fil d’ariane et sidebar). Ces liens s’appelant  « liens structurels ».
  • Au niveau de la zone éditoriale. Ces liens s’appelant  « liens contextuels ».

Les liens internes les plus importants pour l’internaute et qui ont le plus de poids SEO parlant pour les moteurs de recherche sont les liens contextuels.
Et plus ce lien est haut dans votre contenu textuel et de préférence au-dessus de la ligne de flottaison, plus il aura du poids sur le référencement de votre site internet.

Evitez d’utiliser les méga-menus et les fat-footer.

Ancre de liens internes

Après avoir vu quel est le nombre idéal de liens internes à insérer sur une page et ou les mettre idéalement, il est temps de parler de l’ancre du lien.
L’ancre du lien est le texte cliquable que l’internaute voit.
Ce dernier est très important, d’une part, pour le référencement et pour l’expérience utilisateur (UX).
Elle doit contenir un mot-clé ou une expression-clé qui décrit le contenu de la page de destination et qui donne de suite une information pertinente à l’internaute.
Mais l’ancre de lien ne doit pas :

  • Être suroptimisée, soit en répétant plusieurs fois le mot clé, soit à ressembler plus à une requête qu’à un texte « naturel ».
  • Ressembler à un texte tel que « en savoir plus, cliquez ici, lire la suite, … », cela n’apporte strictement rien en pertinence pour Google.
  • Être répétée plusieurs fois sur la même page.

Une bonne ancre de lien est un texte non suroptimisé décrivant le contenu de la page de destination.

La structure en silos

Structure en silos

Afin que Google comprenne plus facilement et plus rapidement la structure de votre site internet et donc la favoriser dans son algorithme, il faut que cette dernière soit pensée en terme de silos.

Structurer un site en silos consiste à segmenter votre contenu par thématique aussi différentes que possible. Chaque thématique étant un silo.
À l’intérieur de ce dernier s’organisera une structure hiérarchisée (catégories, sous catégories et produits).
Pour une meilleure pertinence aux yeux de Google, le maillage interne ne se fera, via des mots-clés spécifiques à la thématique, qu’à l’intérieur du même silo.
Liés à partir de votre page d’accueil, les silos peuvent être reliés les uns aux autres, mais seulement au plus haut niveau.

Structure en silos
Structure en silos

La structure en silos est importante pour le référencement car elle :

  • Permet à Google de mieux comprendre le contenu de votre site.
  • Permet à Google de comprendre plus vite la thématique de votre site.
  • Optimiser la pertinence des mots-clés en fonction de la thématique.
  • Améliore le taux de conversion sur les clics.
  • Réduit le nombre de liens sur chaque page et donc disperse moins de jus de liens.
  • Améliorer l’aspect thématique de la catégorie.
  • Améliore le référencement de chaque silo.
  • Réduit le taux de rebond.

Mais la structure en silos est aussi cruciale pour l’internaute car elle :

  • Aide à trouver plus facilement l’information recherchée.
  • Aide à trouver plus rapidement l’information recherchée.
  • Améliore la convivialité de navigation sur votre site.

Conseils

Conseil

Deux petits conseils pratiques :

  1. Faites attention aux liens internes brisés, cela nuit, un peu à votre référencement mais surtout, à l’expérience utilisateur (UX).

Un lien interne brisé (appelé aussi lien mort) est un lien qui ne fonctionne plus pour diverses raisons :

  • La page de destination a été supprimée.
  • Erreur dans la saisie de l’URL.

Cela aura pour conséquence que l’internaute en cliquant sur le lien se retrouvera avec une page d’erreur, la célèbre « erreur 404 : Page not Found » au lieu de la page désirée.

Pour l’expérience utilisateur (UX), il n’y a rien de pire car l’internaute :

  • Aura un sentiment de frustration.
  • Perdra confiance en votre site.
  • Aura un sentiment que votre entreprise n’est pas professionnelle.

L’énorme risque est que l’internaute quitte dans la foulée votre site, ce qui n’est pas de toute évidence votre but.
Il est donc vital que vous trouviez ces liens brisés et surtout que vous les répariez au plus vite.

Vous pouvez lister tous vos liens morts via la Search Console de Google.
Toutefois, si votre site web est sous le CMS WordPress, il y a aussi un plugin qui permet de détecter les erreurs 404 : c’est Broken Link Checker.

2. Pour éviter que l’internaute ne sache plus trop où il se trouve sur votre site internet par rapport à sa requête initiale ou pour que l’internaute retrouve facilement votre site, pensez toujours à ouvrir la page de destination du lien interne dans une autre fenêtre.

Ouverture du lien dans un nouvel onglet

Un audit SEO gratuit, cela vous tente?

Identifiez les principaux facteurs pénalisant le référencement naturel de votre site internet.