La pertinence de vos mots-clés est cruciale pour votre visibilité sur Google.

Un audit de mots-clés est une, voire la, partie la plus importante dans l’élaboration de votre stratégie SEO

La pertinence de vos mots-clés a une influence capitale sur la visibilité de votre site WordPress (ou autre CMS) dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP). 

En effet, pour que l’internaute trouve votre site web sur la SERP de Google, ou sur un autre moteur de recherche (Bing, Ecosia, Qwant, …), il faut impérativement que vos pages contiennent les mots-clés ou expressions-clés tapés dans sa requête.

Après avoir défini ce qu’est un (bon) mot-clé, nous verrons leurs différents types, comment les choisir, où les trouver et enfin savoir où les placer stratégiquement. 

Sommaire

Qu'est-ce qu'un mot-clé ?

Dans le monde du SEO (Search Engine Optimization), un mot-clé ou expression-clé est le mot tapé par l’internaute dans la barre de recherche de Google.
Ce mot-clé est appelé requête.

Il existe des requêtes génériques et des requêtes locales.

Une requête est dite locale quand il y a une indication géographique.

Par exemple, quand vous tapez, sur Google, la requête « consultant référencement naturel Lille », cela est une requête locale, à l’inverse de « consultant référencement naturel » qui elle, est une requête générique.

Un mot clé (keyword en anglais) se compose généralement de 1 à 6 mots.
Ceux composés de plus de 3 mots sont généralement appelés mots-clés de longue traîne.

Qu'est-ce qu'un bon mot-clé ?

Afin de figurer dans les résultats naturels des moteurs de recherches, chaque page de votre site internet (vitrine ou e-commerce) doit absolument inclure les mots-clés ou expressions-clés que l’internaute saisit dans sa requête.

Un bon mot-clé est un mot qui  :

  • Est tapé par l’internet dans la barre de recherche de Google. 
  • Répond parfaitement à l’intention de recherche de l’internaute.
  • Se positionne dans les premiers résultats de Google.
  • Génére du trafic qualifié. 

Quels sont les types de mots-clés SEO ?

Afin d’obtenir de meilleures positions dans les classements des moteurs de recherche, il est important de connaître le type et le rôle d’un mot-clé SEO.

Il existe différents types de mots clés en SEO :

  • Mot-clé principal.
  • Mot-clé secondaire.
  • Mot-clé de longue traine.
  • Mot-clé LSI.

1. Mot-clé principal

Composé, le plus généralement d’un seul terme, un mot-clé principal, appelé également mot-clé générique ou mot-clé de courte traîne :

  • A un volume de recherche très élevé.
  • Est très concurrentiel.
  • Génère beaucoup de trafic, mais peu qualifié.
  • A un taux de conversion très mauvais, voire nul.

Exemple : vous avez un site e-commerce de chaussures.
Le mot clé principal sera sûrement « chaussures ».

Le volume de résultats est de 299 000 000.

Il sera, donc, très difficile de se positionner dans les premières pages de la SERP de Google, voire impossible pour les nouveaux sites web. 

Volume recherche mot-clé

2. Mot-clé secondaire

Composé de deux ou 3 termes, et placé devant ou après le mot-principal, un mot-clé secondaire :

  • Apporte plus de précision au mot-clé principal.
  • A un volume de recherche de moyen à élevé.
  • Est moins concurrentiel.
  • Génère un trafic moyen, mais qui est plus qualifié.
  • A un taux de conversion moyen.

Si on reprend l’exemple ci-dessus, le mot clé secondaire pourra être « Chaussures hommes ».

Le volume de résultats est de 59 900 000.

Il sera un peu moins concurrentiel que le mot principal, mais la concurrence reste rude.

3. Mot-clé de longue traîne

Définissant clairement l’intention de recherche de l’internaute, un mot-clé de longue traîne (long tail en anglais), d’une longueur minimale de 4 mots :

  • Améliore votre classement sur Google.
  • A un faible volume de recherche.
  • Est peu concurrentiel.
  • Génère peu de trafic, mais qui est très qualifié.
  • A un taux de conversion très élevé.

La probabilité de se classer dans les premiers résultats de recherche est, de fait, plus élevée. 

Pris individuellement, les mots-clés à longue traîne ne génèrent que peu de trafic, mais leur addition constitue la majorité du trafic sur votre site internet (entre 70 à 80%).

Si on reprend toujours l’exemple ci-dessus, le mot de longue traîne pourra être « Chaussures hommes en cuir marron ».

Le volume de résultats est de 19 600 000.

Comme on peut le voir, plus on rajoute de mots clés, plus la concurrence se restreint. 

À noter que cibler des mots-clés de longues traîne n’implique pas que vous renonciez à vous classer pour les mots-clés secondaires.
En ciblant les mots « Chaussures hommes en cuir marron », vous vous positionnez également sur les mots :

  • Chaussures hommes.
  • Chaussures hommes cuir.
  • Chaussures cuir marron.
  • Chaussures hommes marron.
  • …  
Mots-clés de longue traîne

4. Mot-clé LSI

Un mot-clé LSI (acronyme d’Indexation Sémantique Latente) est un terme ou une expression similaire lié sémantiquement à votre mot-clé principal.

Il a pour but d’aider les moteurs de recherche à mieux comprendre la thématique et le contenu de votre page web.

Cela est d’autant plus vrai si vous utilisez des mots polysémiques.
Ces derniers sont des mots qui peuvent avoir plusieurs significations différentes.
Exemple de mot polysémique : Souris : parle t’on de l’accessoire informatique ou de l’animal ? 

Un mot-clé LSI peut être un synonyme, mais le plus souvent un mot associé ou connexe. 

Si on reprend encore votre mot-clé principal « chaussures », les mots-clés LSI peuvent être : bottines, boots, sandales, escarpins, baskets, lacets, …

Comment choisir des mots-clés SEO ?

Avant de l’inclure dans votre stratégie de référencement organique, un bon mot-clé doit répondre à 5 critères :

  • La pertinence : il doit répondre à l’intention de recherche de l’internaute et être en rapport avec le contenu et la thématique de votre page web.
  • La popularité : il doit être recherché par les internautes. 
  • La tendance : il doit intéressé les internautes à un moment précis.
  • La faisabilité : il ne doit pas être trop concurrentiel pour pouvoir espérer le positionner en première page de Google. 
  • La conversion : il doit remplir votre objectif (achat, inscription à une newsletter, demande d’informations, …)

1. La pertinence

La pertinence d’un mot clé se détermine par rapport : 

  • À l’intention de recherche de l’internaute.
  • Au contenu éditorial de votre page web.

Par rapport à l'intention de recherche de l'internaute

Il est impératif que votre mot-clé SEO corresponde à l’intention de recherche de l’internaute.

Pour cela, il faut se mettre à la place de l’internaute en se posant des questions telles que :

  • Quels mots-clés identifient le mieux mon entreprise ?
  • Quels mots-clés peut-il taper sur Google pour rechercher le nom d’un produit ou d’un service ?
  • Quels synonymes ou mots clés LSI pourraient utiliser l’internaute.
  • …   

Par rapport au contenu éditorial de votre page web

Il est tout aussi impératif que votre mot-clé SEO corresponde au contenu éditorial de votre page web, et cela, pour 2 raisons :

  • Une amélioration de votre positionnement sur la SERP de Google.
    Le moteur de recherche Google sait très bien analyser la thématique de votre page.
    Si le mot clé ne correspond pas ou peu à votre contenu, Google classera moins bien votre page web que celle de vos concurrents dans ses résultats de recherche. 
  • Une diminution de votre taux de rebond.
    Si l’internaute en arrivant sur votre page constate que son contenu ne correspond pas à sa requête, il quittera instantanément votre site, ce qui enverra un mauvais signe à Google.

2. La popularité

Il est important de connaître la popularité d’un mot-clé SEO.

En effet, à quoi bon créer un contenu de qualité dont le mot-clé n’est pas ou peu tapé dans les requêtes des internautes ?
Rien, à part perdre du temps !

Pour savoir la popularité d’un mot-clé, il faut connaître son volume de recherche mensuel.

En analysant ce dernier, vous saurez, environ, mensuellement, combien de fois est saisi votre mot-clé sur Google.

Plus les volumes de recherche mensuelles pour votre mot-clé sont élevés, plus il sera dur de le positionner dans les premières pages de résultats de Google.
Et inversement.

Il existe de nombreux outils, gratuits ou payants, permettant de connaître le nombre de recherche sur Google, tels que :

Volume recherche mot clé mensuel par SEMrush

3. La tendance

Il est tout aussi important, dans une bonne stratégie web marketing, de vérifier les tendances des mots-clés que vous avez choisi.

En effet, si vous avez un site e-commerce de chocolaterie, il ne sert à rien d’axer vos efforts de référencement, en optimisant le mot-clé « œuf en chocolat » au mois d’août.

Pour observer l’évolution et la saisonnalité de vos mots clés sur une certaine période et dans une zone géographique précise, Google a un petit outil gratuit, spécialement étudié pour cela : Google Trends.

Google Trends

4. La faisabilité

Maintenant que vous avez fini d’analyser la popularité de vos mots clés SEO que vous avez préalablement sélectionné, il faut désormais vérifier qu’ils ne sont pas trop concurrentiels pour pouvoir vous positionner, assez rapidement, dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Pour analyser le niveau de concurrence, vous pouvez le faire via Google ou via un outil SEO.

Via Google

Le moteur de recherche Google vous permet de savoir le nombre de résultats sur le mot-clé analysé.

Le nombre de résultats indique le nombre de sites internet qui ont des pages web qui parlent de la requête.
Donc des concurrents potentiels !

Volume de résultats du mot-clé - Google

Mais ce résultat n’est pas vraiment représentatif, car il ne distingue pas si votre mot clé est dans le contenu éditorial et/ou la balise title de la page web de vos concurrents.

Pour rappel, la balise title est celle qui a le plus d’importance aux yeux de Google, et doit décrire parfaitement la thématique de votre page.
C’est la raison pour laquelle l’effort d’optimisation SEO doit être maximum. 

Il est donc préférable, afin d’affiner ce chiffre, d’utiliser une syntaxe Google : allintitle:

Cette syntaxe va n’afficher que le nombre de sites web ayant des pages avec des balises title comprenant les mots après les :

Syntaxe Google allintitle:

Et si on veut être encore plus précis, on peut usiter la syntaxe Google:  allintitle: «  »

Cette syntaxe va n’afficher que le nombre de sites web ayant des pages avec des balises title comprenant les mots dans le même ordre que ceux affichés entre les guillemets.

Syntaxe Google - allintitle:""

Via un outil SEO

Tous les outils SEO payants, tel SEMrush, ont en leur sein, un indicateur de difficulté de mot-clé.

Cet indicateur, qui vous fera gagner un temps précieux, vous montre la difficulté pour un nouveau site web de se positionner sur la première page de Google pour le mot analysé.
Plus le pourcentage est élevé, plus il sera difficile de bien ranker.
Et inversement.

Indicateur de difficulté du mot clé - SEMrush

4. La conversion

Voilà, vous avez choisi vos mots-clés SEO après une analyse poussée sur leur popularité et de la faisabilité.

Maintenant, il faudra que vous :

Comment trouver des mots-clés SEO ?

Voilà, vous avez défini quelques bons mots-clés intéressants pour votre business, mais vous désirez en rajouter d’autres et vous êtes, malheureusement à court d’idée.

Pas de panique !
Déjà, vous pouvez regarder les mots-clés utilisés :

  • Par vos concurrents.
  • Sur les réseaux sociaux.
  • Dans des forums de discussions (pour une question de rapidité, tapez dans la barre de recherche de Google « mot clé » + « forums »)
  • Sur YouTube (avec YouTube Suggest).
  • Sur Wikipedia.

Ensuite, des outils SEO freemium et payants ainsi que le moteur de recherche Google vont vous aider à trouver des keywords par centaines.

Via un outil SEO

Il existe une multitude d’outils SEO freemium ou payants qui vont vous faciliter la tache pour affiner votre recherche et trouver les mots-clés (Yooda Insight, Ranxplorer, Moz, Ahrefs, …).

Personnellement, je vous conseille l’outil de recherche SEMrush (et son célèbre Keyword Magic Tool) et Answer the public

Answer The Public est un outil de référencement qui vous permet de lister, sous forme de graphiques circulaires ou sous forme de tableaux de données, toutes les meilleures informations relatives aux suggestions Google liées à votre requête.
Ces graphiques sont organisés en une série de combinaisons : questions (Quoi, Quand, Qui, Ou, Comment, …), prépositions et comparaisons.

Answer the Public est un excellent outil pour enrichir votre liste de mots clés de longue traîne.

Answer The Public

Via Google

Outre l’outil de planification de mots-clés Google Keyword Planner (désormais intégré à Google Ads, anciennement nommé Google Adwords), le moteur de recherche Google vous propose 3 outils gratuits pour identifier de nouveaux mots-clés :

  • Les suggestions.
  • Les recherches associées.
  • Les mots-clés LSI et les mots-clés secondaires dans Google Images.

1. Les suggestions

Google Suggest Tool propose, comme son nom l’indique, des suggestions en temps réel à l’internaute lors de la saisie de sa requête, afin de l’aider à :

  • Gagner du temps pour ne pas saisir la requête en entier.
  • Trouver des idées de compléter sa requête.

C’est une vraie mine d’or pour les requêtes de longue traîne.

Google Suggest Tool

Si vous avez un site e-commerce, ne vous privez pas, afin de trouver les bons mots pour votre secteur d’activité, d’aller sur Amazon et de profiter sur le même principe, d’Amazon Suggest.  

2. Les recherches associées

Pareillement, Google va vous suggérer une liste de recherches associées à votre requête. 

Cette liste se trouve en bas des pages de résultats de Google.

Recherches associées - Google

3. Les mots-clés LSI et les mots clés secondaires dans Google Images

Google Images est un moteur de recherche de mots clés-LSI et termes secondaires inexploité.

En effet, quand vous tapez votre mot-clé, Google va bien vous afficher les images correspondantes à votre requête.
Mais au-dessus des images, Google vous donne plusieurs mots-clés LSI et mots-clés secondaires les plus étroitement liés à votre requête. 

À utiliser sans modération !

Mot clés LSI et secondaires dans Google Images

Où placer les mots-clés SEO ?

Après avoir trouvé et sélectionné des mots-clés pertinents, il ne reste vous plus qu’à les placer dans les pages de votre site internet.

Mais pas question de les placer n’importe où !

En effet, au niveau SEO, ils existent des emplacements stratégiques, tant pour Google que pour vos visiteurs, pour insérer vos mots-clés.
Ces emplacements, que l’on retrouve, tout naturellement, dans le SEO On-Page, sont : 

  • L’URL.
  • La balise Title.
  • La balise meta-description.
  • La balise H1.
  • L’introduction (également appelé chapô).
  • L’attribut ALT.
  • Le texte d’ancrage des liens.
  • Le contenu éditorial.

1. L'URL

Même si leur poids est faiblement pris en compte comme critère de positionnement par Google, il est indispensable de mettre le mot-clé principal dans l’URL de votre page web.

Le mot-clé donne à Google, mais aussi aux internautes, une première idée du contenu de votre page web.

2. La balise Title

Il est impératif d’inclure votre mot-clé principal dans votre balise Title pour 3 raisons :

  • C’est le critère majeur de pertinence de votre page web par les moteurs de recherche.
  • Elle résume le contenu de votre page web.
  • C’est le lien cliquable que l’internaute voit dans les résultats de recherche.  

1 mot-clé principal par page web.

3. La balise meta description

Même si elle n’est pas un critère de classement pour Google, il n’est pas inintéressant d’insérer votre mot-clé principal dans la balise méta description, car elle :

  • Apparait en dessous de votre balise Title dans les résultats de recherche.
  • Résume succinctement le contenu de votre page web.
  • Incite au clic pour accéder à votre page web.

Il faut placer votre mot clé-principal dans les 155 premiers caractères de son contenu.

4. La balise H1

Comme pour la balise Title, il est impératif de placer votre mot clé pertinent dans une balise H1, car cette dernière est le titre de votre page.

En effet, il serait totalement incohérent par exemple d’avoir une balise H1 : « chaussures homme hiver » et que le contenu de cette page soit sur les « chaussures femme été ».

Pour les balises H2 à H6, utilisez des mots-clés secondaires ou des mots-clés LSI.

5. L'introduction

Généralement, vos pages web intègrent en leur sein une petite introduction, appelée aussi chapô, d’une longueur de 150 à 300 caractères

Elle est placée entre le titre de votre page (balise H1) et le début du contenu de votre page (ou de votre table des matières si vous en avez une)

Elle doit être un résumé de votre page web qui donne envie à votre visiteur de lire le reste de son contenu.

Votre mot clé-principal doit être placé dans la première phrase.

6. L'attribut ALT des images

Même si les moteurs de recherche ne peuvent pas « voir » vos images, ils peuvent les « lire ».
De ce fait, il faudra insérer votre mot-clé principal dans le nom de fichier de votre image, mais aussi dans votre attribut ALT.

Un autre avantage de l’attribut ALT est de vous trouver plus facilement sur Google Images.

7. Le texte d'ancrage des liens

Il est non négligeable de mettre votre mot-clé principal, ainsi que des mots clés secondaires, comme ancre de liens internes car elle :

  • Permet à Google de comprendre la thématique de la page de destination.
  • Indique clairement à l’internaute ce qu’il va trouver sur la page de destination, en cliquant sur l’ancre de lien. 
  • Incite au clic.

8. Le contenu éditorial

« The Content is king ».

Le contenu est roi car c’est :

  • Un facteur important de ranking sur Google.
  • Un capteur de backlinks de qualité. 

Il est, de facto, évident que votre mot-clé principal doit se trouver, et plusieurs fois, dans votre contenu éditorial.

De nos jours, à l’ère du web sémantique et de l’intelligence artificielle, la densité des mots-clés (mot-clé/nombre total de mots) n’est plus du tout prise en compte par Google.

Mais cela n’est pas une raison pour faire du bourrage de mots-clés (keyword stuffing), car cela sera considéré comme du contenu de mauvaise qualité (spam) par le filtre algorithmique Google Panda, avec pour résultante une pénalité Google.

Pour éviter toute sur-optimisation, l’occurrence du mot-clé est d’une fois tous les 100 mots.

Même si cela a moins d’importance au niveau SEO qu’il y a quelques années, il est préférable de placer votre mot-clé principal au-dessus de la ligne de flottaison (c’est ce qu’on appelle la proéminence des mots-clés).

Enrichissez votre champ lexical en plaçant sur votre page, en sus de votre mot-clé principal, des mots-clés secondaires, des synonymes et des mots-clés LSI. 

Auditer vos mots-clés, cela vous intéresse ?

Demandez-moi un devis « Audit de mots-clés ».

C’est gratuit et sans engagement !

Bernard Sperandio - Consultant SEO / SXO freelance - Douai - Lille - Nord (59)