Screaming Frog et son SEO Spider, vous connaissez sans nul doute. 

Mais découvrez 11 astuces peu connues pour configurer et personnaliser au mieux l’interface graphique du plus célèbre crawler SEO !

Sommaire

Qu'est-ce qu'un crawler SEO ?

Les moteurs de recherche Google, Bing, … utilisent des robots d’exploration, (respectivement « GoogleBot » ou « BingBot », pour auditer votre site internet en explorant toutes vos pages web (texte, hyperliens, balises META et code).
À l’aide de ces informations, le robot (aussi appelé « bot », « spider », ou « crawler » va transmettre votre « profil » aux moteurs de recherches qui choisiront ou non de l’indexer.

Au même titre que son concurrent et néanmoins compatriote Sitebulb, le crawler SEO Screaming Frog, dont je vais vous parler, simule justement ces robots en identifiant les problèmes, erreurs ou faiblesses rencontrées sur votre site WordPress (ou autre CMS) et qui pénaliseraient son bon référencement dans les pages de résultats organiques de recherche (SERP).

Qu'est-ce que Screaming Frog ?

Fondée en 2010, Screaming Frog est une société anglaise qui a créé un robot d’exploration de sites internet web, (ou crawler de sites), répondant au doux nom de SEO Spider.
Il est depuis sa création quasiment toujours primé au « UK Search Award ».

En 2017, la société a créé, avec le même succès, un analyseur de fichiers journaux (ou analyseur de logs) : le « Log File Analyser ».

Le SEO Spider est un des outils SEO les plus utilisés dans le monde du référencement naturel pour les optimisations techniques d’un site web (SEO On-Page).

Il est sans nul doute celui qui fait l’unanimité chez tous les professionnels du SEO.

Et il faut l’avouer, c’est amplement mérité, tant ses qualités sont indéniables et les résultats pour détecter les erreurs techniques sur chaque page d’un site internet sont d’une fiabilité à toute épreuve, le tout avec un excellent rapport qualité/prix 149 £ par an (soit environ 200 € ttc/an).

Il existe, par ailleurs, une version gratuite, mais aux capacités et fonctionnalités réduites (par exemple, limitation du crawl à 500 URLs). 

À noter que ce n’est pas un logiciel SaaS, ce qui implique qu’il faudra que vous l’installiez sur votre ordinateur.  

Ces fonctionnalités sont innombrables :

  • Analyse des balises Title.
  • Analyse des méta descriptions.
  • Analyse des images.
  • Trouver les liens rompus.
  • Détecter les liens internes Nofollow et Dofollow.
  • Détecter les liens externes Nofollow et Dofollow.
  • Auditer les redirections temporaires ou définitives. 
  • Auditer votre Sitemap XML.
  • Découvrir le contenu dupliqué (Duplicate content).
  • Visualiser l’architecture de votre site internet.
  • Compter le nombre de mots par page.
  • Analyser la vitesse de chargement des pages de votre site.
  • Intégration de Google Analytics et de Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tools).

11 astuces à connaître sur l'interface de Screaming Frog

Je ne vais pas vous présenter ici toutes les fonctionnalités de ce robot d’exploration, cela fera l’objet d’un prochain article.

Non, je vous propose, plutôt, de découvrir 11 astuces peu connues qui vous permettront de personnaliser l’interface graphique et de configurer Screaming Frog, afin d’augmenter votre productivité.

En effet, il faut le reconnaître, l’expérience utilisateur (UX) n’est vraiment pas le point fort de ce logiciel, alors autant l’optimiser au mieux.

1. Retrouver les crawls récents

Lorsque vous faites des audits de sites web (vitrine ou E-commerce) avec un crawler SEO, il n’y a rien de plus énervant que de retaper à chaque fois l’URL d’un site déjà crawlé.
Avec Screaming Frog, pas de soucis !

En effet, il vous permet de retrouver les derniers sites analysés

Pour trouver cette liste, il vous faudra juste cliquer sur l’onglet « File », qui se situe à l’extrême gauche du menu supérieur horizontal.
Un menu déroulant va s’afficher avec un sous-menu « Crawl Recent » et en pointant votre souris dessus, la liste des derniers sites internet apparaîtra.

Il ne vous reste plus qu’à choisir le site que vous désirez auditer pour que l’analyse démarre automatiquement.

Screaming Frog - Crawl récent

2. Vérifier l'arborescence d'un site

Par défaut, le résultat du crawl est toujours sous la forme de listes d’URLs. C’est bien, mais bon cela ne nous montre pas le plan du site. 

En effet, il n’est pas inintéressant de vérifier l’arborescence du site internet analysé pour la modifier en cas d’incohérence manifeste.

Screaming Frog - Arborescence

Pour se faire, il vous faudra juste cliquer sur l’icône « Plan du site » en ne prenant en compte, au préalable, que les fichiers HTML via le filtre qui se trouve à la gauche de l’icône précitée.  

Screaming Frog - Arborescence

3. Supprimer un ou des onglets

Le SEO tools Screaming Frog vérifiant la totalité d’un site web, il est de fait impossible de faire apparaître toutes les informations récoltées sur l’aperçu de votre tableau de bord.

Il est intéressant au niveau productivité d’organiser, à votre manière, ce dernier.

Par exemple, par défaut, il y a un onglet « Meta Keywords ».
Comme vous le savez fort bien, notre ami Google ne tient plus du tout compte de cette balise.
De fait, il n’y a plus d’intérêt qu’il apparaisse et qu’il prenne de la place sur votre dashboard.

Pour faire disparaître cet onglet, il vous suffit de pointer votre souris dessus et de faire un clic-droit, et cliquez sur « Close ».

Screaming Frog - Suppression colonne

Et voilà, l’onglet qui ne sert plus à rien, a disparu de votre tableau de bord.

Screaming Frog - Suppression onglet

Il y a un autre moyen de faire disparaître le ou les onglets qui ne vous intéressent pas.

Il vous faut juste cliquer sur la petite flèche descendante qui se trouve à l’extrémité droite des onglets.
Un menu déroulant va s’afficher, en listant tous les onglets visibles, et même les non-visibles directement sur l’aperçu et vous décochez ceux que vous ne voulez plus voir s’afficher.  

Screaming Frog - Suppression onglet

4. Supprimer une ou des colonnes avant export

L’outil SEO Screaming Frog permet fort heureusement de faire des exports de toutes ses informations analysées au format CSV ou au format Excel.

Malheureusement, par défaut, il exporte de façon brute toutes les données.

Toutefois, il est intéressant et plus productif de trier en amont les données pour éviter de le faire en aval dans Excel afin de n’avoir que les données qui vous intéressent.

Pour se faire, il faut que vous cliquiez sur le « + » qui se situe à l’extrême droite de la ligne des colonnes.

Screaming Frog - Suppression colonne

Un menu déroulant va s’afficher en faisant apparaître toutes les colonnes.
À vous de décocher celles qui ne vous intéressent pas. 

Screaming Frog - Suppression colonne

Dans l’exemple, je ne voulais pas avoir dans mon export CSV, les colonnes « Indexability » et « Indexability Status ».
Je les ai donc décochées.

Screaming Frog - Suppression colonne

Elles n’apparaissent plus de fait ni dans le visuel du tableau de bord, ni dans mon fichier exporté.

Screaming Frog - Suppression colonne

5. Modifier la taille de la fenêtre

Le tableau de bord de Screaming Frog est partagé en 4 fenêtres de tailles diverses.
Chacune d’elles donnant, bien entendu, des informations différentes. 

Souvent, voire très souvent, vous regardez des informations sur une des fenêtres, mais il n’y a pas assez d’espace pour tout voir.
Et un sentiment de frustration apparaît !

Mais toujours pas de soucis à l’horizon.

En effet, vous pouvez agrandir ou réduire, à votre guise, chacune de ces fenêtres.
Pour cela, il vous suffira de passer simplement la souris entre deux fenêtres jusqu’à ce qu’une flèche à double sens apparaisse et faites-la glisser jusqu’à ce que vous soyez satisfait du redimensionnement. 

Exemple : élargissement des fenêtres horizontales.

Screaming Frog - Réglages fenêtrage
Screaming Frog - Réglages fenêtrage

Agrandissement en hauteur de la fenêtre horizontale inférieure.

Screaming Frog - Réglages fenêtrage
Screaming Frog - Réglages fenêtrage

Agrandissement en hauteur de la fenêtre verticale supérieure.

Screaming Frog - Réglages fenêtrage
Screaming Frog - Réglages fenêtrage

6. Intervertir des colonnes

La fenêtre horizontale supérieure fourmille d’informations plus intéressantes les unes que les autres.
Mais certaines d’entre elles que vous jugez plus importantes, pour x raisons, se trouvent tout au bout du scroll latéral droit.

Il est, de fait, judicieux d’organiser ces colonnes selon votre convenance.

Pour déplacer les colonnes, rien de plus facile.
Il vous suffira de cliquer sur le nom de la colonne et de la faire glisser à l’emplacement désiré.

Screaming Frog - Déplacement colonne
Screaming Frog - Déplacement colonne

7. Trier vos colonnes par ordre croissant ou décroissant

La liste au format HTML dans la fenêtre supérieure horizontale est fourni selon un certain ordre, mais celui-ci n’est des fois pas le plus efficient.

En effet, par exemple, vous ne pas voir de suite, quelles images ont un poids > 100 Ko, quelles balises Title dépassent 60 caractères, …

Heureusement, vous n’aurez qu’à cliquer sur le nom de la colonne pour trier les données chiffrées par ordre croissant ou décroissant.  

Screaming Frog - Triage colonne

Pour modifier l’ordre de tri, vous n’aurez qu’à cliquer sur la petite flèche située sur le coté droit du nom de la colonne concernée.

Screaming Frog - Triage colonne

8. Configurer vos visualisations

Les visualisations interactives de l’outil d’analyse Screaming Frog sont vraiment géniales.

Mais saviez-vous que l’on peut les modifier, à qui mieux mieux, pour les rendre encore plus parlantes ?

Les valeurs modifiables sont :

  • Affichage Title.
  • Affichage H1.
  • Affichage H2. 
  • Orientation de l’affichage (gauche-droite ou inversement).
  • Espace entre les niveaux.
  • Espace entre les nœuds.
  • Couleur des liens.
  • Couleur des nœuds.
  • Couleur de la typographie.
  • Changement de typographie.
  • Mode jour/nuit.

Pour accéder à son panneau de configuration, il faut d’abord cliquer sur l’onglet « Visualisations », et choisir une des quatre modèles de visualisations proposés.

Screaming Frog - Onglet visualisations

Ensuite, vous allez apercevoir la visualisation choisie.
Dans le coin supérieur droit, il y a une petite roue crantée. Cliquez dessus.

Screaming Frog - Configuration des visualisations

Le panneau de configuration s’affichera.
Il ne vous restera plus qu’à modifier les paramètres que vous voulez.

Personnellement, j’aime bien changer le mode jour par un mode nuit.
Je trouve les visualisations plus parlantes. 

Screaming Frog - Configuration des visualisations

Mode nuit.

Screaming Frog - Visualisations

Mode jour.

Screaming Frog - Visualisations

Mode nuit.

Screaming Frog - Visualisations

9. Enregistrer vos visualisations en mode interactif

Les visualisations sur Screaming Frog sont vraiment très instructives et vous pouvez faire des captures d’écrans pour transmettre à votre client ou à votre collègue.

Mais le problème est que vous perdrez, de facto, leur interactivité, ce qui est vraiment dommage.

Screaming Frog - Onglet visualisations

Pour remédier à ce désagrément, il vous suffira juste d’enregistrer la visualisation non pas au format SVG, mais au format HTML.

Comme cela, en ouvrant cet enregistrement dans un navigateur, votre destinataire verra la visualisation de manière interactive même s’il ne possède pas le crawler.
C’est pas génial ? 

Screaming Frog - Enregistrement des visualisations

10. Configurer les balises Meta​

Screaming Frog SEO Spider vous permet de changer certains paramètres, mis par défaut, de l’audit « On Page ».

Par exemple, le paramétrage de la longueur de la balise « Title » qui déclenchera un problème est mis par défaut sur « 60 ».
Si vous considérez que cette valeur est trop basse, vous pourrez mettre, par exemple, « 70 » en la remplaçant directement dans sa case correspondante. 

Les valeurs modifiables sont les suivantes :

  • Longueur de la balise « Title » trop courte.
  • Longueur de la balise « Title » trop longue.
  • Longueur de la balise « Meta Description » trop courte.
  • Longueur de la balise « Meta Description » trop longue.
  • Longueur de la balise « URL » trop longue.
  • Longueur de la balise « H1 » trop longue.
  • Longueur de la balise « H2 » trop longue.
  • Longueur de la balise « Alt » trop longue.
  • Poids de la photo trop lourde.

Pour accéder au tableau de modification, cela se passe en plusieurs étapes :

Tout d’abord, allez dans la barre supérieure à droite, il y a un onglet « Configuration » : cliquez dessus.
Un menu déroulant va s’afficher, il faudra cliquer sur l’onglet « Spider ».

Screaming Frog - Configuration balise Meta

La fenêtre du configurateur du spider va s’afficher.

Cliquez sur l’onglet « Preferences » et modifier les paramètres souhaités.
Enfin, cliquez sur « OK ».

Screaming Frog - Configuration balise Meta

11. Simuler la SERP Google

Screaming Frog SEO vous permet de voir en détail votre URL et vos balises « Title » et « Méta Description » dans les résultats de recherche, et cela en version Desktop, Tablette ou Mobile.

Mais surtout, il intègre, en son sein, un simulateur en temps réel de la SERP de Google pour un résultat optimal.

Modifiez les textes existants ou créez en un nouveau, et en direct, l’outil d’audit vous indiquera le nombre de caractères tapés, le nombre maximal à indiquer, le nombre éventuel des caractères tronqués.

Pour un résultat encore plus précis, les calculs se font aussi en terme, non plus de caractères, mais de Pixels. Que demander de plus ! 

Pour accéder à ce simulateur de SERP, cela se passe en 4 étapes :

  • Lancez, bien sûr, une analyse de site.
  • Filtrez la liste d’URLs en ne choisissant que les fichiers HTML.
  • Cliquez sur l’URL à inspecter.
  • Cliquez sur l’onglet « SERP Snippet » qui se trouve dans le bas de la fenêtre inférieure horizontale.

Et dans la fenêtre, vous trouverez 2 encars :

  • Le premier, à gauche, est l’aperçu de votre SERP et qui est modifiable.
  • Le second, à droite, vous donne les résultats (bons ou mauvais) et qui évolue en direct et simultanément à la modification de votre SERP.

Plus besoin d’outil ou de plugin supplémentaire et au résultat plus qu’aléatoire ! 

Screaming Frog - SERP

Astuce pratique

Conseil

Pour analyser votre site web plus efficacement, Screaming Frog vous permet d’effectuer des exports.
Toutefois, en regardant ces derniers, vous aurez une désagréable surprise.

Screaming Frog - Export

En effet, le résultat obtenu est tout simplement illisible !

Screaming Frog - Export

Pour le rendre plus lisible et compréhensible à la fois, il faudra procéder de la sorte :

  • Sélectionnez la colonne A.
  • Cliquez sur l’onglet « Données » qui se trouve dans le menu supérieur. 
  • Cliquez sur l’onglet « Convertir ».

Une fenêtre va s’afficher :

  • Cliquez sur « Délimité ».
  • Cliquez sur « Suivant ».
Screaming Frog - Export

Une nouvelle fenêtre va s’afficher :

  • Cliquez sur « Virgule ».
  • Cliquez sur « Suivant ».
Screaming Frog - Export

Une nouvelle fenêtre va s’afficher :

  • Ne touchez à rien et cliquez enfin sur « Suivant ».
Screaming Frog - Export

Et voilà le résultat. C’est plus lisible, non ?

Il ne vous reste plus qu’à exploiter ses informations ô combien précieuses pour avoir un site internet parfait d’un point de vue technique SEO (Search Engine Optimization).

Mais si vous ne savez pas exploiter tous ses chiffres, n’hésitez pas à déléguer cette tache à un professionnel du référencement SEO.

Screaming Frog - Export

Laisser un commentaire