Black hat SEO, tout le monde en parle. Certains référenceurs SEO le pratique, et même la plupart d’entre vous, propriétaires de site internet, en font, sans le savoir. 

Découvrez sans attendre, ce qu’est le black SEO, ses avantages, les techniques les plus utilisées, et enfin les risques encourus.

Sommaire

Qu'est-ce que le SEO ?

SEO
SEO

Le SEO (Search Engine Optimization), également appelé référencement naturel ou référencement organique, est un ensemble de techniques d’optimisation visant à améliorer le positionnement de votre site web (vitrine ou e-commerce) dans les pages de résultats naturels des moteurs de recherche (Google, Bing, …).

Pour ce faire, il existe trois techniques de référencement naturel :

  1. Le Black Hat SEO.
  2. Le White Hat SEO
  3. Le Grey Hat SEO.

Qu'est-ce que le Black Hat SEO ?

Chapeau noir - Black hat SEO
Black Hat SEO

Le Black Hat SEO, (en français, chapeau noir SEO), est un ensemble de mauvaises pratiques d’optimisation qui enfreignent les consignes de Google et Bing.

La finalité du SEO black hat est de manipuler les algorithmes des moteurs de recherches afin de classer rapidement vos pages web dans les premières positions de leurs SERP (Search Engine Result Page) pour des mots-clés spécifiques, sans se soucier de la qualité du contenu.

Quelle est la différence entre le White Hat SEO et le Black Hat SEO ?

Différence entre Black Hat SEO et White Hat SEO
Black Hat SEO vs White Hat SEO

L’unique différence entre le Black Hat SEO et le White Hat SEO (en français, chapeau blanc SEO), est que les techniques d’optimisation utilisées dans ce dernier respectent scrupuleusement les directives de Google et Bing.

Quels sont les avantages du Black Hat SEO ?

Avantages du SEO Black Hat
Avantages du SEO Black Hat

Les cinq avantages d’utiliser les techniques du black hat SEO sont :

  1. Classer, pour une requête spécifique, vos pages web dans les premiers résultats de recherche (SERP), alors qu’elles ne sont pas légitimes. 
  2. La rapidité de classement de vos pages illégitimes.
  3. Améliorer rapidement la visibilité organique.
  4. Générer du trafic.
  5. Optimiser le retour sur investissement. 

Quelles sont les techniques Black Hat SEO ?

Techniques référencement Black Hat
Techniques SEO Black Hat

Voici dix techniques, les plus fréquemment pratiquées, pour faire du référencement black hat :

  1. Bourrage de mots-clés.
  2. Texte caché.
  3. Pages satellites.
  4. Cloaking.
  5. Schémas de liens.
  6. Redirections trompeuses.
  7. Spams générés par les visiteurs.
  8. Contenu dupliqué.
  9. Contenu généré automatiquement.
  10. Négative SEO.

1. Bourrage de mots-clés

Probablement la plus courante, la technique de bourrage de mots-clés, (en anglais keyword stuffing), consiste à répéter à multiples reprises le même mot-clé dans le contenu textuel de votre page web afin d’augmenter sa densité.   

La densité de mots-clés correspond au ratio : mot-clé analysé/nombre total de mots-clés dans le texte.

En 2022, la densité d’un mot-clé n’est plus un critère pris en compte dans les algorithmes de classement des moteurs de recherche.

Je vous conseille, plutôt, de mettre le mot-clé principal dans votre :

  • URL.
  • Balise Titre.
  • Balise H1.
  • Contenu éditorial à raison d’1 fois tous les 100 mots environ.

2. Texte caché

Le texte caché est une technique, un peu démodée, consistant à cacher tout ou partie de votre contenu textuel à vos visiteurs, mais pas aux robots d’exploration (Googlebot, Bingbot), via :

  • Du code CSS : (Cascading Style Sheets, ou, en français, feuilles de style en cascade).
  • Sa couleur : le texte est dans une couleur strictement identique au fond de la page.
  • Sa taille : la taille de la police de caractère est = 0.

À noter que le contenu dans des onglets en forme d’accordéon, tel que vous pouvez le voir dans ma page de mes tarifs SEO, n’est, heureusement, pas considéré comme du texté caché.

3. Pages satellites

Très utilisées dans le référencement local, les pages satellites sont des pages ultra-optimisées au contenu dupliqué (ou quasi-identique) ayant pour seul objectif de truster les meilleures positions dans les SERPs pour une requête spécifique.

Le meilleur exemple étant dans le SEO local avec une page avec un contenu identique mais démultipliée pour chaque emplacement individuel (activité + ville) : « serrurier Lille », « serrurier Douai », « serrurier Arras », etc.   

4. Cloaking

Le cloaking, ou en français, dissimulation, consiste à montrer un contenu différent à vos visiteurs et aux spiders des moteurs de recherche (Googlebot, Bingbot). 

Cette technique est rendue possible sur l’analyse :

  • Du User agent : Googlebot, Bingbot, etc.
  • De l’adresse IP : comparaison entre l’adresse IP (Internet Protocol) du demandeur à une base de données contenant une liste de toutes les adresses IP connues des spiders.
  • Du referer : le contenu présenté est différent selon le site de provenance du visiteur.

5. Schémas de liens

Très pratiqués, mais souvent très mal utilisés, les schémas de liens ont pour but d’augmenter le nombre de backlinks vers votre site WordPress ou autre CMS (Wix, Prestashop, Shopify, etc) afin d’améliorer votre classement dans les résultats organiques des moteurs de recherche.

Les schémas de liens, pour manipuler le PageRank de ces derniers, sont multiples et variés :

  • Achats de liens.
  • Échange de liens.
  • Échange de biens ou services contre des liens.
  • Envoyer un produit gratuit en échange d’un article incluant un lien.
  • Utiliser des fermes de liens.
  • Spams incluant le lien de votre URL dans des commentaires de blog et/ou forum.
  • Etc.

Afin de bâtir une stratégie de netlinking efficace, privilégiez toujours des backlinks naturels venant de domaines référents à haute autorité et idéalement dans la même thématique.

6. Redirections trompeuses

Contrairement aux redirections temporaires (302) ou permanentes (301) qui suivent les directives de Google et Bing et que nous utilisons tous pour mettre à jour une ancienne URL ou préparer une migration de site internet, les redirections trompeuses consisteront, à l’instar du cloaking, à afficher un contenu différent aux visiteurs et aux moteurs de recherche.

Ces derniers indexeront la page d’origine, mais la redirection abusive amènera vos visiteurs vers une URL de destination différente.

7. Spams générés par les visiteurs

Généré par des visiteurs malveillants, le spam consiste à « polluer » votre blog de commentaires indésirables accompagnés d’un lien vers leur(s) sites(s) internet. 

Peu de spams ne seront pas sanctionnés par Google, mais une multitude de messages indésirables dégradera l’expérience utilisateur (UX) et pourra être l’objet d’une pénalité manuelle.

Si votre site est sous le CMS WordPress, je vous conseille d’installer un logiciel d’anti-spam gratuit, tel que Antispam Bee. 

8. Contenu dupliqué

À ne pas confondre avec le contenu dupliqué interne qui fait référence à un contenu textuel similaire, ou quasi-similaire, sur différentes pages de votre site internet, le contenu dupliqué externe, appelé aussi, contenu gratté est le fait de copier tout ou partie d’un contenu d’un autre site web et de le coller sur le vôtre, sans ajouter une réelle valeur ajoutée pour vos visiteurs.

De plus, cela est illégal au sens strict de la loi, car il s’agit d’une violation du droit d’auteur (articles L335-2 et L335-3 du Code de la propriété intellectuelle). 

À noter qu’à ce jour, pour le moteur de recherche Google, un contenu traduit n’est pas, encore, considéré comme duplicate content.

Pour  construire une stratégie de référencement naturel gagnante, je vous conseille, vivement, de créer un contenu unique et de qualité.
Ce dernier vous fera gagner, naturellement, des backlinks de haute qualité.

9. Contenu généré automatiquement

Très populaire depuis l’avènement de GPT-3 en 2020 (GPT-4 est annoncé, à priori, pour fin d’année 2022), un contenu généré automatiquement est un contenu créé intégralement par des logiciels utilisant l’Intelligence Artificielle (IA), tels que Jasper, Rytr, Writesonic, Copy.Ai, etc.

Sans intervention manuelle de lecture et de réécriture, Google considère le contenu généré par l’IA comme du spam

Toutefois, étant de plus en plus utilisé, il est légitime de se poser la question : le contenu généré par l’Intelligence Artificielle est-il de qualité et répond-il à l’intention de recherche de l’internaute ?

Je ferais prochainement un article sur ce sujet après avoir fini de tester un de ses générateurs de contenu.

10. Negative SEO

Quelques concurrents malveillants peuvent réduire votre classement dans les SERPs des moteurs de recherche en pointant des centaines, voire milliers de backlinks toxiques vers votre site web : c’est ce qu’on appelle, communément, le négative SEO.

D’autres attaques de négative SEO sont encore plus maveillantes, telles que :

  • DoS (Denial of Services) : fait planter votre serveur en lui envoyant des milliers de requêtes via une seule adresse de départ.
  • DDos (Distributed Denial of Services) : fait crasher votre serveur en lui envoyant des milliers de requêtes via plusieurs adresses de départ.
  • DrDOS (Distributed Reflection Denial of Service) : paralyse votre serveur en lui envoyant des milliers de requêtes via l’utilisation d’une adresse IP d’un tiers pour cacher l’adresse de départ.
  • Injection de code SEO : introduit un logiciel malveillant (malware)  dans le code source de votre site Web.
  • Etc.

Trois signes vous permettent de savoir rapidement si vous avez victime d’un référencement négatif :

  1. Chute soudaine de votre positionnement dans les SERPs.
  2. Hausse rapide de backlinks.
  3. Message, dans votre Search Console de Google, d’une pénalité manuelle.

Vous pouvez toujours désavouer ses liens entrants toxiques auprès de Google, surtout si vous avez reçu une pénalité manuelle.

Quels sont les risques du Black Hat SEO ?

Risques Black Hat SEO
Risques réferencement Black Hat

Certes, les avantages à court terme d’utiliser le Black Hat SEO sont appréciables :

  • Positionnement sur la première page des moteurs de recherche.
  • Accélération de la visibilité organique.
  • Augmentation du trafic.
  • Accroissement des ventes (au détriment des concurrents faisant du White Hat SEO).   

Autant, avec les filtres algorithmiques Google Panda et Google Penguin, les conséquences à moyen ou long terme sont loin d’être négligeables :

  • Dégradation brutale du classement dans la SERP.
  • Pénalité manuelle ou algorithmique. 
  • Suppression temporaire du site web dans l’index de Google.
  • Perte de visibilité.
  • Baisse des conversions.
  • Réduction drastique des bénéfices.

Quid du Grey Hat SEO ?

Grey Hat SEO
Grey Hat SEO

Le Grey Hat SEO (en français, chapeau gris SEO), est un ensemble de techniques d’optimisation de référencement naturel qui n’appartiennent ni au Black Hat SEO, ni au White Hat SEO, mais qui se situent quelque part entre les deux.

Offrant un réel avantage concurrentiel, le référencement Grey Hat n’est pas illégal aux yeux des moteurs de recherches, il en exploite juste les failles de leurs algorithmes.
Toutefois, la limite entre référencement Grey Hat et le référencement Black Hat est tellement restreinte que le risque d’être pénalisé, à moyen terme, est grand.

Les quatre techniques Grey Hat SEO les plus populaires sont :

  1. L’obfuscation de liens.
  2. L’achat de domaines expirés.
  3. Payer pour des avis positifs.
  4. Création de plusieurs comptes de réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram, etc).

Conclusion

Ne voulant pas faire courir de risques à mes clients d’être pénalisés par l’utilisation de pratiques Black Hat et écorner, par la même occasion, leur image de marque, en tant que Consultant SEO, j’utilise pour optimiser le référencement de leur site web qu’exclusivement des techniques White Hat.  
Cela est toujours gagnant sur le long terme.

Si vous avez aimé cet article sur le Black Hat SEO, laissez-moi un petit commentaire.

La publication a un commentaire

  1. Yann Gourvennec

    Bon article Bernard, intéressé d’avoir ton avis sur l’impact SEO des générateurs de textes et surtout de la manière dont Google pourrait/peut le détecter

Laisser un commentaire